La France déboisée et reboisée

La France bénéficie d’un climat et de sols tels que la forêt pourrait recouvrir l’ensemble du territoire si l’homme ne l’avait pas très tôt exploitée pour répondre à ses besoins. De l’Antiquité au XIX° siècle, l’agriculture et le développement des activités économiques dépendantes de la consommation de bois ont abouti à une importante déforestation de la France. Depuis 150 ans, avec l’exode rural et le retour à la friche de terres cultivées, la forêt a à nouveau progressé. Elle a aussi changé d’apparence : les taillis, ces forêts coupées régulièrement pour le bois de chauffe et constituées d’arbres de petites tailles, sont en recul. En effet le bois et le charbon de bois ont progressivement été remplacés par le charbon de terre, puis au XXe siècle par le pétrole, le gaz et l’électricité. Toutefois, le bois-énergie bénéficie actuellement d’un regain d’intérêt car il est considéré comme une alternative naturelle et renouvelable aux énergies fossiles. La forêt française occupe aujourd’hui un peu plus d’un quart du territoire, soit une surface presque deux fois supérieure à celle occupée au XIXe siècle.
Retour aux résultats