Les derniers loups exterminés en France : 1880-1930

Cette communication a été donnée dans le cadre du séminaire du pôle rural de la MRSH, consacré en 2015-2016 aux pouvoirs publics et sociétés rurales. Johann Vornières gère le site internet Homme et loup. 2000 ans d’histoire. Il prépare actuellement un Master 1 intitulé Histoire sociale des familles de victimes du loup prédateur en France, du XVIIe au XVIIIe siècle. C’est en 1882 que le loup est véritablement mis au ban de la République par une loi qui accroît considérablement les primes de destruction tout en se donnant les moyens de cette politique publique sécuritaire en instaurant un budget spécifique, à l’échelon national, au sein du Ministère de l’Agriculture. L’élan suscité par cette détermination, qui raccourcit en même temps les délais de règlement des gratifications, stimule les chasseurs et condamne le loup qui devient une espèce en voie de disparition passé 1900. L’intervention proposée entend éclairer les racines, les modalités et les conséquences de ce choix.
Retour aux résultats