Chikly

Vue aérienne de Chikly, un îlot situé dans la partie nord du lac de Tunis, connu pour abriter un fort romain puis espagnol. Il est relié au cordon littoral par une chaussée de 8,5 kilomètres partant du déversoir du lac, entre Le Kram et La Goulette, et orientée est-ouest. Le fort Santiago de Chikly est une ancienne citadelle romaine reconstruite par le gouverneur espagnol de La Goulette, Luys Perès de Varga, entre 1546 et 1550, sur des fondations préexistantes. D'autres travaux sont effectués en 1574 sous la direction de Don Juan Zamoguerra mais la construction est détruite la même année lors de la bataille de Tunis livrée contre les Ottomans. Le fort est restauré en 1660 par le dey de Tunis Hadj Mustapha Laz (1653-1665) puis transformé en lazaret sous le règne de Hammouda Pacha (1782-1814), pour mettre en quarantaine les voyageurs revenant de pèlerinage. En 1830, il est complètement abandonné et se dégrade dès lors fortement. Au début du XXe siècle, le cinéaste tunisien Albert Samama-Chikli y organise les fêtes d'une confrérie appelée « Les Pompiers de l'île de Chikly », ce qui serait à l'origine du surnom accolé au patronyme de ce cinéaste.