Comment faire un commentaire de texte ?

Inscription nécessaire. De la même façon qu’un commentaire de carte (voir la fiche Lire une carte), le commentaire de texte semble souvent plus facile qu’une dissertation, mais c’est rarement le cas en vérité ! Le gros risque est d’aborder le commentaire de texte sans aucune connaissance préalable, en se disant “Au moins j’ai le texte, j’aurai toujours des choses à raconter !”, ce qui mène invariablement à reformuler le texte sans y apporter grand chose, et probablement à une mauvaise note... Alors comment faire un commentaire de texte qui ne soit pas une longue et pénible paraphrase (qui consiste à reformuler sans rien apporter) ? Que ce soit en lettres, en histoire, en philosophie, ou autre, il faut passer, face à un texte inconnu, par 4 étapes nécessaires : Décrypter le texte ; Le décortiquer en profondeur ; Structurer le plan du commentaire ; Rédiger l’analyse. Cet exercice vous semble sûrement un peu académique, et c’est sûr que, dans votre vie quotidienne, vous ne ferez jamais ce travail de décortiquage précis. Mais ces techniques vont vous servir tout au long de votre vie. À chaque fois que vous aurez à lire un texte, vous aurez acquis des automatismes précieux, qui vous permettront de mieux comprendre tout élément écrit, que vous lisiez un rapport, un article ou même un mail ! Il s’agit de prendre l’habitude de remettre en contexte et de débusquer les sous-entendus. Pour avoir une bonne note à un examen de commentaire de texte, il faut aussi comprendre le but réel de cet exercice. Officiellement, on dit qu’il faut que vous expliquiez le texte et ses enjeux à quelqu’un qui ne connaîtrait pas le texte. C’est à relativiser ! Vous savez très bien que votre correcteur connaît le texte, voire le comprend beaucoup mieux que vous. Et heureusement, sinon comment pourrait-il vous noter ? Il faut faire “comme si” le lecteur ne connaissait pas le texte, mais gardez en tête le vrai objectif de l’exercice : il s’agit en fait de montrer à votre correcteur que vous avez compris le texte, saisi les enjeux sous-jacents et que vous êtes capable de développer une réflexion autour. Il ne faut PAS que cela soit exprimé clairement dans votre texte (PAS de “j’ai compris que…”, etc.), mais c’est le but réel de votre devoir.
Retour aux résultats