Les peuples protecteurs de la forêt

Les forêts hébergent des populations humaines dont le mode de vie et la culture sont profondément marqués par leur environnement. Elles vivent dans et par la forêt dont elles extraient de quoi répondre à leurs besoins. Beaucoup, comme les Pygmées d’Afrique centrale, les Indiens d’Amazonie ou les Penans de Bornéo vivent de cueillette, de chasse et de pêche, même si l’agriculture vivrière et le commerce sont de plus en plus répandus. D’autres pratiquent l’élevage, comme celui du renne dans le cas des peuples autochtones de Scandinavie et de Sibérie. Ces populations, traditionnellement nomades ou semi-nomades, sont en voie de sédentarisation. La déforestation entraine la fin de leur mode de vie. Minoritaires dans leur propre pays, les peuples de la forêt s’opposent parfois à l’exploitation et à la dégradation de leur environnement mais leurs droits territoriaux ne sont pas toujours reconnus.