Les protestants et l'affaire Dreyfus

A la fin du XIXe siècle, alors que les protestants sont au sommet de leur influence politique, sociale et économique, ils s’engagent massivement pour défendre le capitaine Dreyfus victime d’une erreur judiciaire. Dreyfus est condamné et dégradé dans la cour Morland de l’école militaire. Cette affaire bouleverse la France. Les prises de position des protestants Scheurer-Kestner, vice-président du Sénat et de l’historien Gabriel Monod sont des coups de tonnerre. La droite monarchiste et catholique reproche aux protestants d’être dreyfusards, mais aussi d’avoir promu le capitalisme. Cette droite est incarnée par Charles Maurras. Ce que cette droite ne pardonne pas c’est d’avoir voulu rendre la France moins catholique en inventant la laïcité, le mythe du « Péril protestant » est né.