Menzel traditionnel

Vue extérieure d’un menzel traditionnel sur l'île de Djerba, Tunisie. Le menzel est formé d’une ou de plusieurs unités d’habitation (houch) entourées de vergers et de champs, auxquelles peuvent s’ajouter atelier de tissage, greniers ou huilerie (souvent souterraine) et pourvues d’un nombre variable de puits ou de citernes. Entouré de hautes levées de terre (tabia), il est organisé selon un principe défensif. D’une façon générale, le houch abrite trois générations. Il prend une forme carrée ou rectangulaire et ne comporte pas de fenêtres sur l’extérieur, celles-ci ouvrant normalement sur la cour intérieure. Autour de la cour, s’articulent deux à quatre pièces plus ou moins grandes qui peuvent se diviser au moyen de cloisons internes, de portes ou de simples rideaux (kella) et comprendre des sedda ou doukkana (alcôves en général surélevées utilisées comme chambre à coucher), des magsoura (petites chambres) et des mesthan (petites salles d’eau sans WC).