Mosquée de la Kasbah

Vue du minaret de la mosquée de la Kasbah, une mosquée tunisienne située sur la place de la Kasbah à Tunis. Édifiée de 1231 à 1235 par l'architecte Ali ibn Mohamed ibn Kacem, sur les ordres du fondateur de la dynastie hafside Abû Zakariyâ Yahyâ (règne de 1230 à 1249). C'est la première mosquée à être édifiée après la mosquée Zitouna, compte tenu du fait qu'il n'était pas permis d'avoir plus d'une mosquée où le sermon du vendredi était donné. Elle est d'abord destinée à servir de mosquée de cour aux souverains qui résident à la kasbah de Tunis. Par la suite, son statut évolue de simple oratoire privé pour devenir l'une des mosquées du vendredi de la ville. Avec l'arrivée des Ottomans à partir du XVIe siècle, l'édifice sert de lieu de prière selon le rite hanéfite. Le minaret, situé au coin nord-est de la mosquée, est construit en 1233, soit avant l'achèvement de la construction de la mosquée. Il est de forme carrée et constitue l'élément le plus remarquable de la mosquée ; il adopte dans ses dispositions essentielles comme dans son décor l'aspect des minarets érigés durant la période almohade au Maroc et en Andalousie.