Ornement de chefferie Bamiléké

Photo d'un ornement de chefferie Bamiléké (Bamougoum). Bamougoum est un village de l'ouest Cameroun, en pays Bamiléké. C'est une chefferie supérieure de premier degré (le sommet de la classification camerounaise des chefferies traditionnelles). Comme dans chaque famille les enfants se regroupent très souvent par affinités naturelles. " MU-NDJWO " était très lié à " MU-NKATCHE " tandis que " MU-NGOUGOUM " s'entendait bien avec " SSA ". Ce regroupement deux à deux des quatre frères se perpétra en se consolidant même après leur séparation. Ceci explique sans doute pourquoi, tout au long de l'histoire, certaines pratiques de la succession à la tête de ces quatre groupements sont restées bien établies, et même érigées en loi. C'est ainsi que le "Chef Bamendjou" arrête le "Chef Baméka" et vice versa : le "Chef Bamougoum" arrête le "Chef Bansoa" et vice versa. À Bamougoum les chaises ne servent pas seulement à s'asseoir. Elles revêtent des symboles divers, et marquent la différenciation sociale. Il s'agit notamment de tabourets au siège rond taillés dans du bois. Ils ont généralement trois ou quatre pieds, et dans de très rares cas, deux. Et tout cela a une signification. On rencontre exceptionnellement des chaises faites de petits morceaux de bambou. Le rite par lequel on passe pour avoir droit à l'un quelconque de ces sièges s'appelle « s'asseoir sur la chaise ». À l'origine, cette part de terrain appelé Bamougoum était inhabitée. Le village semble donc s'être formé à partir du premier chef, mais par la suite d'autres personnes sont venues habiter le terrain et se sont sans doute assimilées aux Bamougoum avec le temps.
Retour aux résultats