Précis de morphologie

En Grec, tous les mots qui ne sont pas invariables se déclinent ou se conjuguent. Toutes les formes personnelles des verbes se conjuguent, c'est-à-dire qu'elles ont des finales différentes pour les six personnes. Les noms et tout ce qui les détermine (article, adjectifs, déterminants...) se déclinent, c'est-à-dire changent de finale selon la fonction du groupe syntaxique auquel ils appartiennent dans la phrase. Il y a cinq finales possibles pour un nom au singulier, et autant au pluriel : ce sont les terminaisons casuelles de nominatif, vocatif, accusatif, génitif et datif (abrégées dorénavant en N, V, A, G, D). La forme adjectivale du verbe, le participe, se décline aussi. La morphologie est l'étude de ces variations de formes. L'étude des déclinaisons est aussi détaillée que possible ; pour les conjugaisons, à l'inverse, les informations sont précises mais délibérément sommaires puisqu'il s'agit d'une initiation. L'objectif étant la reconnaissance des formes, les informations fournies ne sont pas connues pour permettre les choix entre variantes pour produire une forme correcte.
Retour aux résultats