Respecter l’autre

Des études récentes d’ADN suggèrent que tous les hommes modernes (Homo sapiens sapiens) ont un ancêtre commun qui vivait en Afrique voici 60 000 ans. Les caractères généraux du génome humain (déclaré « patrimoine de l’humanité » par l’Unesco) le prouvent : nous sommes tous parents, même si nous semblons différents. Si notre patrimoine génétique reflète nos adaptations à des milieux différents, notre patrimoine culturel aussi. Chaque culture a développé des modes de vie en harmonie avec son milieu. Le nomadisme, par exemple, est adapté aux espaces désertiques dont il tire profit sans les épuiser.