Siège traditionnel taillé en lion

Photo d'un siège traditionnel taillé en lion à Bamougoum, un village de l'ouest Cameroun, en pays Bamiléké. C'est une chefferie supérieure de premier degré (le sommet de la classification camerounaise des chefferies traditionnelles). À l'origine, quatre frères se sont partagés le terrain de quatre groupements de l'ancien département de la Mifi et de la Menoua : Baméka, Bansoa, Bamendjou et Bamougoum. Ils étaient d'une famille faisant partie de la dernière des 5 vagues d'immigration des populations Bamilékés chassées par les Bamouns eux-mêmes poussés par les Tikars vers le XVIIe siècle (et en provenance des plateaux d'Adamaoua) (ces trois ethnies (Bamilékés, Bamouns et Tikars) forment le groupe ethnique des semi-bantous). Face à l'insuffisance des terres cultivables et de terrains de chasse dans leur région d'origine, les quatre frères quittèrent leurs parents et vinrent s'installer sur l'emplacement actuel de Baméka où ils vécurent ensemble pendant quelques années avant de se séparer à cause des conflits qui les opposaient régulièrement : le premier alla s'installer au Sud-Ouest et fonda le village Bamendjou, le second resta sur place et fonda le village Baméka, le troisième alla fonder au Nord le village Bamougoum, le quatrième se retira au Nord-Ouest pour fonder le village Bansoa. Tous étaient appelés djouonveu, c'est-à-dire « chasseurs ».