Usine des Ciments artificiels tunisiens

Photo d'une usine des ciments artificiels tunisiens à Djebel Jelloud, un quartier du sud de Tunis. Rattaché administrativement au gouvernorat de Tunis, il est à la tête d'une délégation de 26 490 habitants en 20041 tandis que la ville elle-même abrite une population de 3 139 habitants. Elle est en effet agglomérée aux cités de Sidi Fathallah, El Garjouma, Ali Bach-Hamba, Essebkha et El Fath. Il s'agit de la ville la plus industrielle de Tunisie car plus de 50 % de la population active travaille dans ce secteur. En effet, à partir de la période coloniale (1881-1956) s'est développé un tissu économique dominé par l'industrie lourde : la plus grande cimenterie du pays y est implantée à proximité d'une usine de traitement des phosphates. La proximité du port de Radès et du principal axe de transport vers le sud (RN1, autoroute A1 et voie ferrée Tunis-Sousse) a favorisé cette implantation.