Zones humides, richesses indispensables

Un milieu humide est une terre imbibée ou saturée d’eau : une véritable zone tampon entre milieux terrestre et aquatique. Après la forêt tropicale, c’est l’écosystème terrestre où la richesse biologique (animale et végétale) est la plus élevée au monde. Les marécages et tourbières ont aussi la propriété de filtrer la pollution et, comme des éponges, d’absorber l’eau, limitant ainsi les inondations. Cet aspect écologique n’a été identifié que récemment et, du fait de la mise en culture et de l’urbanisation, la moitié des zones humides, où vivent 350 millions d’hommes, a disparu au cours du XXe siècle. Un des défis actuels majeurs est de restaurer les zones humides, surnommées les reins de la Terre, afin qu’elles remplissent leur fonction, vitale pour l’équilibre de notre planète.