École publique mai dernière actualisation en janvier

PAUL VERLAINE

Niveau: Secondaire, Lycée

  • mémoire
École publique mai 2006, dernière actualisation en janvier 2012 Chevaux : trois ; oiseau : un 12 points J'ai trois grands chevaux courant dans mon ciel. J'ai un seul petit oiseau, petit, dans mon champ. Trois chevaux de feu broutant les étoiles. Un oiseau petit qui vit d'air du temps. Trois chevaux perdus dans la galaxie. Un petit oiseau qui habite ici. Les chevaux du ciel, c'est un phénomène. Mais l'oiseau d'ici, c'est celui que j'aime. Les chevaux du ciel sont de vrais génies. L'oiseau dans mon champ, c'est lui mon ami. Mais l'oiseau du champ s'envole en plein ciel, rejoint mes chevaux, et je reste seul. J'aimerais bien avoir des ailes. Ça passerait le temps. Ça passerait le ciel. Claude Roy Sagesse 8 points Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme Un arbre, par-dessus le toit, Berce sa palme. La cloche, dans le ciel qu'on voit, Doucement tinte. Un oiseau sur l'arbre qu'on voit Chante sa plainte. Mon Dieu, Mon Dieu, la vie est là, Simple et tranquille. Cette paisible rumeur là Vient de la ville. - Qu'as-tu fait., ô toi que voilà, Pleurant sans cesse, Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà, De ta jeunesse ? Paul Verlaine Les comédiens 12 points Les comédiens On dit souvent Ça vend du vent À la
  • mer rouge
  • scène dans la scène
  • dents de loup
  • ciel
  • loup
  • air
  • ombre parmi les ombres grises
  • demande du bout des dents

Lire

Informations :

Publieur :
Auteur(s) :
PAUL VERLAINE
Nombre de pages :
74
Source :
bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr