Bac 2012 S Philo Rousseau

Bac S 2012, épreuve de Philosophie, explication Rousseau Proposition de corrigé Thèse : dans ce texte, Rousseau fait un parallèle entre la culture des plantes et l’éducation des hommes. Son but, par delà le fait de souligner la nécessité de l’éducation et l’heureuse condition de l’homme malgré sa faiblesse naturelle, est de définir ce qu’est une bonne éducation. C’est pourquoi ce texte n’est pas incompatible avec la critique que fait par ailleurs Rousseau de la culture comme dénaturation dans le Second Discours et dans le Discours sur les sciences et les arts. La thèse des 3 maîtres (choses, nature, homme) permet de repenser l’éducation et de découvrir le fondement des théories les plus modernes de l’éducation. Un texte d’actualité qui rappelle que l’éducation ne doit se réduire à un dressage. Éléments d’explication : ⁃ Lignes 1 à 6 : Après un parallèle entre les plantes et les hommes (associant la culture à un accompagnement du mouvement de la nature, au fait d’en prendre soin – on peut ici penser aux analyse de Heidegger sur la technique traditionnelle opposée à la technique moderne qui arraisonne, somme la nature et contrarie son cours), Rousseau souligne que la faiblesse naturelle de l’homme (être inachevé, théorie de la néoténie, être prométhéen) est en réalité un don heureux de la nature. C’est ce qu’il montre en imaginant un nouveau né grand et fort, mais incapable d’user de ses forces, qui serait laissé à lui-même.

Lire

Informations :

Editeur :
Nombre de pages :
2