Le pays sans fleurs Comme il ne pouvait plus supporter les hommes et leur méchanceté, le plus puissant de tous les sorciers avait décidé de quitter son pays et de se réfugier tout au sommet de la plus haute des hautes montagnes. Aussitôt dit, aussitôt fait… Un grand malheur s'abattit sur la nature ; toutes lesfeurs, celles des bois, celles des prairies, celles des collines, celles des bords de mer, celles des berges des rivières et celles des lacs moururent instantanément. Pas une seule ne survécut, ce qui ft fuir tous les animaux, les oiseaux, les papillons et les insectes. Après leur mort, le pays, jadis si beau et si feuri, devint rapidement un désert, ne laissant aux habitants que leur imagination pour voir des feurs. Mais les enfants, qui n'avaient jamais connu ces merveilles, ne voulaient pas croire les anciens. — Vous ne racontez que des histoires, leur disaient-ils. Et ils s'en allaient tristes, dans les étendues grises d'un pays sans feurs. Parmi tous ces enfants, il en était un qui ne pouvait imaginer que tout eût disparu pour toujours. Lorsque sa mère, lassée de raconter l'ancien temps, se taisait, il réclamait encore et encore d'autres histoires, car il aimait entendre parler de la beauté des feurs. Il pensait que, lorsqu'il serait un homme, il partirait à la recherche du grand sorcier et lui demanderait de redonner de la couleur au pays. Les années passèrent. Un jour, il fut grand. Son amour desfeurs avait grandi avec lui.

Lire

Informations :

Publieur :
Auteur(s) :
Isabelle Marchina
Nombre de pages :
4

Tags :