L'ours et le roitelet Un jour, l'ours et le loup se promenaient dans le bois. L'ours entendit le chant d'un oiseau. — Frère loup, demanda-t-il, quel est ce beau chanteur ? — C'est le roi des oiseaux, répondit le loup ; il faut le saluer. C'était en effet le roitelet. — S'il en est ainsi, dit l'ours, Sa Majesté doit avoir un palais; fais-le moi voir. — Cela n'est pas si facile que tu penses, répliqua le loup ; il faut attendre que la reine soit rentrée. La reine arriva sur ces entrefaites; elle et le roi tenaient à leur bec des vermisseaux pour nourrir leurs petits. L'ours les aurait volontiers suivis, mais le loup le retint par la manche en disant : — Non, attendons qu'ils soient ressortis. Ils remarquèrent seulement l'endroit où se trouvait le nid, et passèrent leur chemin. Mais l'ours n'avait pas de cesse qu'il n'eût vu le palais du roi des oiseaux ; il ne tarda pas à y retourner. Le roi et la reine étaient absents ; il risqua un coup d'oeil et vit cinq ou six petits couchés dans le nid. — Est-ce là le palais ? s'écria-t-il ; c'est un triste palais; et pour vous, vous n'êtes pas des fls de roi, mais d'ignobles petites créatures. Les petits roitelets furent très courroucés en entendant cela, et ils crièrent de leur côté : — Non, ours, nous ne sommes, pas ce que tu dis ; nos parents sont nobles, tu payeras cher cette injure. A cette menace, l'ours et le loup, pris de peur, se réfugièrent dans leurs trous.

Lire

Informations :

Publieur :
Auteur(s) :
Frères Grimm
Nombre de pages :
2