Le souriceau, l'oiselet et la saucisse Il était une fois un souriceau, un oiselet et une petite saucisse qui s'étaient pris d'amitié, avaient mis en commun les soucis du ménage et vivaient fort heureux, tranquilles et contents depuis un bon bout de temps. L'oiselet avait pour tâche d'aller chaque jour d’un coup d’ailes jusque dans la forêt pour ramasser le bois ; le souriceau s'occupait de puiser l'eau, d'allumer le feu et de mettre la table ; la saucisse faisait la cuisine. On n'est jamais content quand les choses vont bien. Et c'est ainsi que l'oiselet, un jour, rencontra en chemin un autre oiseau devant lequel il se félicita de l'excellence de son état. L'autre le rabroua et le traita de tous les noms, ce pauvre idiot qui faisait tout le gros travail pendant que les autres avaient la belle vie dans la maison : - Quand le souriceau a apporté son eau et allumé le feu, disait-il, il n'a plus qu'à aller se coucher dans la chambre, paresser et se reposer jusqu'à ce qu'on l’appelle pour se mettre à table. La petite saucisse, elle, n'a rien à faire qu'à rester douillettement devant le feu en surveillant la marmite, et quand approche l'heure du repas, tout ce qu'elle a à faire, c'est de plonger une fois ou deux dans le bouillon ou dans le plat, et c'est fni : tout est graissé, parfumé et salé !

Lire

Informations :

Publieur :
Auteur(s) :
Frères Grimm
Nombre de pages :
2