Un malheur ne vient jamais seul

Isabelle Marchina

Un malheur ne vient jamais seul Il était une fois une vieille femme qui partageait sa case avec un serpent et un oiseau. Chaque fois que l'oiseau pondait, le serpent avalait l'œuf. N'en pouvant plus, l'oiseau alla voir la vieille femme et lui dit : - Un malheur ne vient jamais seul et seule la paix préserve le bon voisinage. Je voudrais que tu ailles dire au serpent d'arrêter d'avaler mes œufs. La vieille lui répondit : - Qu'est-ce qu'une personne vient faire dans une querelle de serpent et d'oiseau ? Cela ne me concerne pas. Va voir un autre ! L'oiseau s'en alla voir la souris; celle-ci dressa ses moustaches et se mit debout. Alors l'oiseau lui parla : - Je voudrais que tu ailles voir la vieille pour qu'elle dise au serpent de cesser d'avaler mes œufs ; chaque fois que je ponds un œuf, il l'avale. - Tu sais bien que je vis toujours cachée dans la case de la vieille ; si elle me voit, aussitôt je meurs. Comment donc irais-je voir la vieille pour qu'elle parle au serpent ? Va voir un autre, cela ne me concerne pas. - Ah! Bon ! D’accord ! Un malheur ne vient jamais seul, répliqua l'oiseau. L'oiseau consulta l'araignée. : - S’il te plaît, va dire à la vieille d'avertir le serpent pour qu'il épargne mes œufs ; chaque fois que je ponds un œuf, il l'avale. - Moi, toute toile que je fabrique la nuit dans la case, la vieille la défait quand elle se réveille. Je ne peux donc pas lui dire de ta part quoi que ce soit. Va voir un autre !

Lire

Informations :

Publieur :
Auteur(s) :
Isabelle Marchina
Nombre de pages :
2